(function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){ (i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o), m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m) })(window,document,'script','https://www.google-analytics.com/analytics.js','ga'); ga('create', 'UA-81706672-15', 'auto'); ga('send', 'pageview');

Assurance décès invalidité : infos et conseils

le souscripteur

Publié le : 27 décembre 20163 mins de lecture

La souscription à une assurance décès et invalidité est généralement requise par les banques pour obtenir un prêt immobilier. Cette couverture de risques et demandée par les banques pour protéger l’emprunteur et sa famille. Il est également à noter que cette assurance décès et invalidité confère aussi des garanties au souscripteur.

Pourquoi souscrire à une assurance décès et invalidité ?

L’assurance décès et invalidité met en relation diverses entités, notamment la banque, l’assurance et l’emprunteur. Lors d’un décès, d’incapacité ou d’invalidité, le souscripteur et/ou sa famille reste toujours le propriétaire d’un bien qu’il a acheté auparavant. La dette n’est en aucun cas transférée aux héritiers ni aux autres membres de la famille. Le remboursement reste à la charge de l’assurance. Sur le plan juridique, il n’ ya pas de règlementation spécifique relative à l’assurance décès et invalidité. De ce fait, on constate des grandes différences sur les contrats d’assurance. Veillez ainsi à faire de bonne comparaison avant de contracter une assurance décès et invalidité.

Des choix différents en assurance décès invalidité

Sachez que le bénéficiaire d’une assurance décès et invalidité peut être une banque, une coopérative ou une personne physique. En aucun cas, la banque ne peut imposer un assureur. Elle ne peut pas obliger un souscripteur à contracter auprès de l’assurance de son choix. De plus, la banque ne peut pas donner un taux préférentiel à ceux qui contractent une assurance décès et invalidité auprès de son assureur. Pourtant, le contrat doit être conforme aux garanties exigées par la banque. En effet, celle-ci pourrait refuser la délégation d’assurance effectuée par le souscripteur.

Limites et avantages

Certaines exclusions sont mentionnées dans le contrat d’assurance décès et invalidité. En général, les plus rencontrées sont la guerre, l’explosion, la pratique d’activité à risque et le suicide. Dans ces cas là, aucune prise en charge ne sera supportée par l’assureur. L’assurance décès et invalidité ou ADI protège une personne en cas de décès, de la perte d’autonomie et de l’incapacité temporaire ou totale. Ainsi, si vous souhaitez souscrire à une assurance décès et invalidité, vous pouvez demander des devis auprès des professionnels chargés de ces évaluations.

Plan du site